NOUVELLES
07/03/2014 09:02 EST | Actualisé 07/05/2014 05:12 EDT

Retards dans le transport du grain : réponse du fédéral attendue vendredi

Un texte de Florence Reinson

Les producteurs de grains espèrent qu'Ottawa réagira vendredi aux pressions qui s'intensifient sur le fédéral pour qu'il intervienne dans les retards dans le transport du grain dans l'Ouest du pays.

Les agriculteurs sont incapables d'écouler leurs récoltes entre autres parce que les chemins de fer sont utilisés au maximum de leur capacité.

Le ministre fédéral de l'agriculture, Gerry Ritz, et la ministre fédérale des transports, Lisa Raitt, feront une annonce vendredi à 10 h 30 à Winnipeg concernant les problèmes de transport du grain au pays.

En janvier dernier, Gerry Ritz avait annoncé une aide financière de 1,5 million de dollars afin d'améliorer l'efficacité du transport des légumineuses, des oléagineux et des céréales.

Depuis, les agriculteurs ont continué de faire pression sur Ottawa pour régler les embouteillages dans les ports et dans les gares de trains.

La ministre des Transports a reconnu jeudi à la Chambre des communes qu'il était grand temps qu'Ottawa agisse afin d'accélérer le transport des grains par train.

Ils craignent d'ailleurs que sans l'argent de la récolte de l'an dernier, ils ne puissent payer pour l'ensemencement ce printemps.

La Banque de Montréal a annoncé jeudi un programme de soutien financier pour aider les fermiers des Prairies et de la Colombie-Britannique touchés par ces retards de livraison en leur accordant notamment des délais pour le remboursement de prêt.

L'Assemblée législative de la Saskatchewan a adopté cette semaine une motion pour soutenir le gouvernement fédéral s'il créait une loi d'urgence pour pallier les retards dans le transport des grains qui nuisent aux fermiers.

L'opposition à Ottawa a pris le relais jeudi. « Qu'est-ce qu'ils attendent pour faire bouger le grain ? Il s'agit d'un manque à gagner de 5 milliards de dollars pour les agriculteurs », a insisté le chef du NPD, Thomas Mulcair.

Le député libéral de Regina, Ralph Goodale, a également demandé aux conservateurs quand ils avaient l'intention d'agir.

La ministre des Transports, Lisa Raitt, a admis que le problème était sérieux, mais le gouvernement Harper s'était borné jusque là à répéter qu'il était prêt à agir au moment opportun, sans autres détails.

Le voile devrait être levé sur les intentions du fédéral vendredi matin.

PLUS:rc