NOUVELLES
07/03/2014 08:56 EST | Actualisé 07/05/2014 05:12 EDT

Pauline Marois s'offre un bouquet de candidates pour la Journée des femmes

À moins de 24 heures de la Journée internationale des femmes, Pauline Marois a annoncé dix nouvelles candidatures féminines, vendredi, dont quatre néo-québécoises favorables à la charte des valeurs.

« Elles sont impressionnantes. Elles ont fait le choix du Québec. Elles ont fait le choix d'appuyer la neutralité et la laïcité parce qu'elles veulent plus d'intégration pour tous ceux et celles qui choisissent de venir vivre au Québec », a indiqué Mme Marois vendredi après-midi, au moment où elle présentait la candidature de trois candidates d'origine nord-africaine à Montréal.

« J'ai rejoint le Parti québécois parce qu'il me semble être le seul parti réellement engagé à poursuivre la laïcisation des institutions québécoises », a déclaré Yasmina Chouakri, une chercheuse à l'UQAM d'origine algérienne, qui se présente dans Anjou-Louis-Riel.

La candidate dans Bourassa-Sauvé, Leila Mahiout, une conseillère en gestion originaire d'Algérie, a elle aussi fait allusion à la laïcité et à l'immigration dans son discours, en affirmant qu'elle voulait « œuvrer à la mise en place de solutions adéquates qui vont favoriser une véritable inclusion des communautés culturelles ».

De son côté, Évelyne Abitbol, une consultante en affaires publiques née au Maroc qui se présentera dans la circonscription d'Acadie, a déclaré que la polémique entourant la charte des valeurs l'avait incitée à faire le saut en politique.

« Pendant qu'ailleurs dans le monde, les populations se battent dans la violence pour instaurer un État laïc, nous ne pouvons nous permettre, ici chez nous, de reculer », a-t-elle dit lors de la conférence de presse.

Plus tôt vendredi, Pauline Marois avait officialisé la candidature de l'auteure et militante anti-islamiste Djemila Benhabib, qui sera candidate dans la circonscription de Mille-Îles, à Laval.

Candidates vedettes

Le Parti québécois a également présenté plusieurs autres candidates, vendredi, dont certaines déjà connues du public.

L'ancienne présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec, Martine Desjardins, sera candidate dans Groulx. Elle dit être derrière le PQ, même si le parti de Pauline Marois défend l'indexation des frais de scolarité.

Gyslaine Desrosiers, l'ancienne présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, tentera pour sa part de ravir la circonscription de Blainville, tandis que Diane Lamarre, ex-présidente de l'Ordre des pharmaciens, défendra les couleurs du PQ dans Taillon.

Le Parti québécois a également confirmé les candidatures de Louise Mailloux (Gouin), Sylvie Legault (Mercier) et Joanne Lalumière (Granby).

PLUS:rc