NOUVELLES
07/03/2014 08:37 EST | Actualisé 07/05/2014 05:12 EDT

Pas d'augmentation de tarifs au-delà de l'inflation, promet Legault

De passage à Lac-Beauport vendredi, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, promet que si son parti forme le prochain gouvernement, il déposera un projet de loi visant à protéger les contribuables contre les chocs tarifaires.

En vertu de cette « charte des contribuables », l'augmentation des tarifs des services publics, taxes et impôt serait limitée à l'inflation pour les quatre prochaines années.

Des garderies à 7,10 $

Le chef de la CAQ a donné l'exemple des tarifs des centres de la petite enfance, qui passerait de 7 $ à 7,10 $ la première année, puis à 7,20 $ la deuxième année, sous un éventuel gouvernement caquiste. Dans son dernier budget, qui n'a pas été adopté, le gouvernement péquiste annonçait une augmentation progressive des tarifs des CPE jusqu'à 9 $, en septembre 2015.

Il a aussi promis que la hausse des tarifs d'électricité serait de 2,2 %, au lieu des 4,3 % autorisés jeudi par la Régie de l'énergie.

M. Legault a glissé qu'il n'avait pas l'intention de rouvrir le dossier des droits de scolarité, déjà indexés à 3 % par année.

Pas des bonbons, se défend Legault

Le chef de la CAQ s'est défendu de lancer des bonbons électoraux, lui qui avait dit qu'il n'aurait pas cette approche. « Quand je dis des bonbons, c'est que les deux vieux partis annoncent des bonbons en annonçant des nouvelles dépenses du gouvernement. Évidemment, ce que cela va vouloir dire, c'est des taxes et des tarifs de plus. C'est ce qu'on a vu dans le passé, c'est ce qui devrait arriver dans le futur », a précisé François Legault.

« Nous, on réduit les dépenses de l'État pour laisser plus d'argent dans les poches des contribuables », a-t-il résumé.

Jeudi, en présentant son cadre financier, la Coalition avenir Québec a promis de remettre 1000 $ aux familles en abolissant progressivement la taxe santé et la taxe scolaire. La formation compte aussi geler le nombre total d'employés de l'État québécois.

En réaction à la perte de 26 000 emplois en février dévoilée vendredi, François Legault s'est dit inquiet du climat actuel d'investissement, affirmant que des gens d'affaires lui avaient fait part de leurs inquiétudes.

M. Legault a aussi annoncé une série de candidatures : Denis Deguire (Jacques-Cartier), Mario Parent (Jeanne-Mance-Viger), Jin Kim (LaPinière), Luc de la Sablonnière (Lotbinière-Frontenac), Patrice Charbonneau (Saint-Jérôme), Denis Leftakis (Sanguinet) et Steve Brabant (Taschereau) porteront les couleurs de la CAQ au cours de la présente campagne électorale.

PLUS:rc