NOUVELLES
07/03/2014 12:46 EST | Actualisé 07/05/2014 05:12 EDT

L'ONU condamne le recours aux enfants-soldats et les attaques contre les écoles

NEW YORK, États-Unis - Le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné vendredi le recours aux enfants-soldats par tous les groupes armés du monde et réclamé la fin des attaques contre les écoles et les hôpitaux.

Le conseil a adopté à l'unanimité une résolution à cet effet, après avoir entendu le témoignage d'un ancien enfant-soldat sierra-léonais ayant jadis appartenu à un groupe rebelle connu pour les mutilations horribles qu'il infligeait à ses victimes.

Alhaji Babah Sawaneh avait été recruté à l'âge de 10 ans. Il a depuis quitté les rangs du groupe rebelle et complété ses études, et il milite aujourd'hui contre l'utilisation des enfants-soldats.

Un rapport onusien publié en 2013 fait état d'enfants-soldats envoyés au combat en Afghanistan, au Tchad, au Soudan du Sud, en Birmanie, en Somalie, au Congo, en Syrie, au Yémen et au Soudan.

Les enfants-soldats sont aussi utilités par des mouvements islamistes qui combattent en Somalie, au Mali, en Irak et en Afghanistan, ainsi que par plusieurs groupes associés à Al-Qaïda et par des combattants de Colombie, des Philippines, de la Syrie, de la Birmanie et de la République centrafricaine.

PLUS:pc