NOUVELLES
07/03/2014 04:48 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

L'Allemagne abrite plus d'étrangers que jamais

Le nombre d'étrangers vivant en Allemagne a atteint un record l'an dernier, selon des chiffres publiés vendredi qui font état d'une hausse de 6% sur un an alimentée principalement par des arrivées en provenance de l'Union européenne.

A fin 2013, 7,6 millions d'étrangers vivaient en Allemagne - sur 80,5 millions d'habitants -, selon ces chiffres publiés par l'Office fédéral des statistiques Destatis et calculés à partir des données du registre des étrangers.

C'est le nombre le plus élevé enregistré depuis la création de ce registre en 1967, a souligné Destatis.

La hausse entre 2012 et 2013 a atteint près de 420.000 personnes, soit 5,8%, accentuant une tendance qui se dessinait depuis 2011. L'essentiel de la hausse provient d'un solde migratoire positif de près de 520.000 personnes.

La plus grande partie des nouveaux étrangers sont originaires d'Europe de l'Est, notamment de Pologne, de Hongrie, et, avec des progressions très fortes mais des contingents toujours limités en valeur absolue, de Roumanie et de Bulgarie.

Les arrivées de Bulgares et de Roumains, qui s'installent dans certaines villes comme Berlin ou Duisbourg à l'Ouest du pays, ont été stigmatisées dans la presse allemande ces derniers mois.

L'immigration en provenance des pays d'Europe du Sud touchés par la crise a aussi continué à grimper, avec une hausse de 13% du nombre d'Espagnols, de 6% de Grecs et de 4% d'Italiens.

Le registre des étrangers ne comptabilise que ceux qui n'ont pas aussi un passeport allemand. Outre les arrivées et départs, il prend aussi en compte les naissances et décès d'étrangers en Allemagne, tandis que les personnes qui se font naturaliser sont radiées.

mtr/aro/jh

PLUS:hp