NOUVELLES
07/03/2014 05:51 EST | Actualisé 07/05/2014 05:12 EDT

La Syrie a évacué près du tiers de ses armes chimiques 

La Syrie s'est départie de près du tiers de ses armes chimiques, mais risque de ne pas respecter son engagement d'achever la destruction de la totalité de son arsenal avant le 30 juin.

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a confirmé vendredi que 29 % du stock d'armes chimiques avait été détruit ou évacué à ce jour à l'extérieur de la Syrie.

La Syrie se sépare de son arsenal à un « rythme croissant », souligne l'OIAC. L'organisation note que le démantèlement du programme d'armes chimiques progresse, mais s'inquiète tout de même de certains retards.

De son côté, le département d'État américain déplore « plusieurs semaines d'inaction » qui ont retardé l'évacuation des armes.

« Les récentes cargaisons sont des signes encourageants montrant que la Syrie accélère le transfert des armes chimiques, estime Jen Psaki, porte-parole du département d'État. Mais le manque d'action du régime auparavant menace la conclusion du programme syrien d'élimination [des armes] au 30 juin. »

La Syrie affirme qu'elle possède 700 tonnes d'agents chimiques de catégorie 1 (les plus dangereux), 500 tonnes d'agents de catégorie 2 et 122 tonnes d'isopropanol.

Les agents de catégorie 1 auraient dû être évacués en totalité le 31 décembre et ceux de catégorie deux auraient dû l'être le 5 février.

Mais, pour l'instant, seuls trois chargements d'agents chimiques ont quitté la Syrie.

Pour expliquer ce retard, la Syrie évoque notamment des problèmes de sécurité et « l'insuffisance » du soutien logistique de la communauté internationale.

La Syrie doit se départir de toutes ses armes chimiques avant le 30 juin en vertu d'un accord conclu avec la Russie et les États-Unis. L'accord a été conclu après une attaque chimique qui avait suscité l'indignation en août dernier.

PLUS:rc