NOUVELLES
07/03/2014 03:45 EST | Actualisé 07/05/2014 05:12 EDT

Juncker sera candidat à la présidence de la Commission européenne

DUBLIN - Des politiciens conservateurs d'un peu partout en Europe ont élu l'ancien premier ministre du Luxembourg Jean-Claude Juncker comme leur candidat à la présidence de la Commission européenne, le poste le plus important au sein de l'Union européenne.

M. Juncker a triomphé, vendredi, à la conclusion d'une convention de deux jours du Parti populaire européen à Dublin, alors qu'il a été préféré à Michel Barnier, de France. Il a obtenu 382 voix contre 245 pour Barnier, commissaire européen au Marché intérieur et aux Services.

Le Portugais Jose Manuel Barroso, le choix précédent du bloc conservateur, se retire de la présidence de la Commission européenne après dix ans en fonctions.

M. Juncker, 59 ans, a toujours été vu comme le favori après avoir reçu le soutien crucial de la chancelière allemande Angela Merkel, dont l'Union chrétienne-démocrate (CDU) représente le plus important groupe ayant droit de vote à la convention de 28 pays de l'UE.

M. Juncker a reconnu que la tâche serait ardue dans la lutte à venir pour la présidence de la Commission européenne contre le président actuel du Parlement européen Martin Schulz, un Allemand choisi comme candidat par les socialistes il y a quatre mois.

De nouvelles règles accordent au parti qui obtiendra le plus d'appuis aux élections du Parlement européen en mai la meilleure chance de s'assurer le leadership de la Commission, la branche exécutive de l'UE.

M. Juncker, vétéran négociateur de l'UE facile d'approche, compte parmi les dirigeants ayant eu le plus de longévité en Europe en tant que premier ministre du Luxembourg de 1995 à 2013. En tant que ministre des Finances du pays, il avait mené le groupe de ministres des Finances supervisant l'euro — au coeur de la crise de la dette — de 2005 à 2013.

PLUS:pc