NOUVELLES
07/03/2014 01:03 EST | Actualisé 07/05/2014 05:12 EDT

Crimée: l'annonce du référendum jugée "préoccupante" par l'ONU

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon juge "préoccupante et grave" l'annonce d'un prochain référendum sur l'avenir de la Crimée, a indiqué vendredi son porte-parole Martin Nesirky.

"L'annonce récente par les autorités de Crimée de leur intention de tenir un référendum est préoccupante et grave", a déclaré à la presse M. Nesirky.

M. Ban, a-t-il ajouté, "demande instamment aux autorités de l'Ukraine, y compris de la Crimée, de traiter cette affaire avec calme" et de s'abstenir de toute "action hâtive" et de toute "décision prise dans le feu de l'action".

Toujours selon M. Nesirky, M. Ban "souligne la nécessité de maintenir la paix et la stabilité dans la région".

Le porte-parole n'a toutefois pas précisé si ce référendum était considéré par l'ONU comme illégal au regard des lois internationales ou de la constitution ukrainienne comme l'affirment les Etats-Unis et leurs alliés.

Le référendum a été fixé au 16 mars prochain et les électeurs auront le choix entre un rattachement à la Russie ou une autonomie nettement renforcée.

Le Parlement russe a assuré vendredi qu'il soutiendrait le "choix historique" de la Crimée au référendum.

M. Nesirky a par ailleurs précisé que le secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des droits de l'homme Ivan Simonovic, arrivé jeudi soir à Kiev, allait passer huit jours au total en Ukraine et avait l'intention de visiter Kiev, Lviv (ouest), Kharkiv (nord-est) et Simféropol (Crimée).

Il a souligné qu'il s'agissait d"une mission d'information et non d'enquête" et a exprimé l'espoir que M. Simonovic pourra se rendre "partout où il le souhaite".

Le vice-secrétaire général de l'ONU Jan Eliasson, qui se trouve à Kiev depuis plusieurs jours, doit quitter l'Ukraine dimanche pour le Montenegro, où il inaugurera des installations de l'ONU et rencontrera les autorités.

Quant à l'émissaire de l'ONU Robert Serry, qui avait été forcé par des hommes armés à écourter son séjour en Crimée, il quittera Kiev samedi.

Ancien ambassadeur néerlandais à Kiev, M. Serry va reprendre ses activités de coordinateur spécial de l'ONU pour le Proche-Orient et se rendra la semaine prochaine à Jérusalem où il est basé, a précisé M. Nesirky.

Il n'a pas exclu que M. Serry retourne éventuellement en Ukraine mais a ajouté qu'aucune date n'avait encore été fixée.

avz/rap

PLUS:hp