NOUVELLES
06/03/2014 03:10 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Yémen: l'ONU incapable d'accéder à une ville frappée par la violence

Les autorités yéménites ont demandé jeudi à une délégation de l'ONU de reporter d'une semaine, pour des raisons de sécurité, une mission dans la ville de Daleh (sud) théâtre de violences affectant les civils.

"Les Yéménites ont demandé à la délégation un délai d'une semaine pour leur permettre de sécuriser le déplacement à Daleh", a déclaré à l'AFP, George Abu Zuluf, un responsable à Sanaa du Commissariat de l'ONU pour les droits de l'Homme.

La délégation de dix personnes, représentant différents programmes de l'ONU se trouve en attente à Aden, principale ville du sud du pays, a-t-il ajouté.

M. Abu Zuluf a indiqué que l'ONU demande de "faciliter au plus vite cette mission pour permettre à la délégation d'évaluer la situation humanitaire à Daleh".

Tout retard dans l'acheminement d'aides humanitaires aurait des effets sur les civils pris dans les violences provoquées par les affrontements entre l'armée et indépendantistes sudistes, a-t-il averti.

Selon lui, 45.000 civils répartis sur 20 villages autour de Daleh ont besoin d'une assistance humanitaire urgente.

M. Abu Zuluf a indiqué que l'ONU avait demandé à la 3e Brigade armée positionnée près de Daleh d'épargner les civils et de ne pas lancer d'opérations militaires dans les zones habitées.

Bastion des séparatistes sudistes, Daleh, au nord d'Aden, a connu de nombreuses pertes civiles lors d'affrontements entre les combattants de cette mouvance et l'armée.

Le 18 février, sept militaires, trois civils et trois séparatistes ont été tués dans un accrochage dans la ville.

Fin décembre, 19 civils avaient été tués par des tirs de l'armée contre une tente funéraire à Daleh.

faw/mh/tp

PLUS:hp