INTERNATIONAL
06/03/2014 05:17 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

Ukraine: la Crimée demande son rattachement à Moscou, référendum le 16 mars

Anadolu Agency via Getty Images
EUPATORIA, UKRAINE - MARCH 5: Russian soldiers patrol around the Ukrainian military base in Eupatoria, taken under control by Russian army forces in Crimea on March 5, 2014. Tension is ongoing between Ukrainian soldiers and Russian army forces. (Photo by Bulent Doruk/Anadolu Agency/Getty Images)

Le parlement local de Crimée, dominé par des pro-russes, a demandé jeudi à Vladimir Poutine le rattachementde la péninsule ukrainienne à la Russie et annoncé l'organisation d'un référendum le 16 mars pour le valider, a indiqué à l'AFP l'un de ses responsables.

Les électeurs auront le choix entre un rattachement à la Fédération de Russie ou une autonomie nettement renforcée, a précisé le député Grigori Ioffe.

Le Kremlin a aussitôt confirmé que le président russe avait été informé de la demande du Parlement local de Crimée.

"Cette information (sur la demande du Parlement local de Crimée) vient tout juste de nous parvenir, le président en a été informé", a déclaré le porte parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par l'agence officielle Itar-Tass.

L'assemblée de Crimée avait jusqu'à présent prévu l'organisation le 30 mars d'un référendum prévoyant simplement un renforcement de son autonomie.

République autonome de deux millions d'habitants, en majorité d'origine russe, la Crimée est contrôlée de facto par des forces russes depuis le 28 février.

La veille, le parlement local avait été occupé par des hommes armées pro-russes et avait nommé alors à sa tête, dans ces conditions contestées par Kiev, un nouveau Premier ministre, Serguiï Axionov.

Le parquet général ukrainien a annoncé mercredi le lancement de poursuites contre M. Axionov, ainsi que contre le président du parlement local Volodymyr Konstantinov, pour "atteinte à l'intégrité" de l'Ukraine. Ils encourent jusqu'à dix ans de prison.

La Crimée avait été "donnée" en 1954 à l'Ukraine soviétique par Nikita Khrouchtchev, lui-même originaire d'Ukraine. Pour prévenir alors les tentations séparatistes, Kiev lui avait accordé en 1992 le statut de république autonome.

INOLTRE SU HUFFPOST

Tensions entre l'Ukraine et la Russie
Kiev à feu et à sang: les manifs de février 2014