NOUVELLES
06/03/2014 02:11 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Normand Ouimet coupable de gangstérisme et complot pour meurtre

Le Hells Angel Normand « Casper » Ouimet a réglé ses comptes avec la justice, jeudi, au centre judiciaire Gouin, en plaidant coupable à diverses accusations déposées contre lui au terme des opérations SharQc et Diligence. Il connaîtra sa sentence le 18 mars

L'ex-chef des Hells Angels de Trois-Rivières a ainsi reconnu sa culpabilité à une accusation réduite de complot pour meurtre déposée contre lui dans la foulée de l'opération SharQc, qui visait à éradiquer les activités des motards criminels du Québec. Il avait été accusé de meurtre au départ.

Normand Ouimet a aussi plaidé coupable à cinq chefs d'accusations déposées contre lui dans le dossier Diligence, soit gangstérisme, complot pour recyclage de produits de la criminalité et recyclage de produits de la criminalité (3 chefs).

Huit autres chefs d'accusation qui avaient été déposés contre lui dans cette affaire ont été abandonnés. 

Normand Ouimet avait été arrêté à Montréal en novembre 2010 au terme d'une cavale de plusieurs mois.

L'opération Diligence portait sur l'infiltration par le crime organisé de certaines entreprises de maçonnerie. L'enquête avait été ouverte par la Sûreté du Québec après que l'entrepreneur Paul Sauvé eut soutenu que Ouimet et des accolytes se sont immiscés dans sa firme pour pouvoir injecter de l'argent dans l'économie légale.

La commission Charbonneau a montré beaucoup d'intérêt envers l'opération Diligence cet automne, en entendant longuement le propriétaire de LM Sauvé, Paul Sauvé, et l'ex-vice-président des Grues Guay, Louis-Pierre Lafortune.

Les portions de leur témoignage qui portent sur l'opération Diligence demeurent cependant frappées d'une ordonnance de non-publication en raison des procès qui sont en cours dans cette affaire. 

Louis-Pierre Lafortune, par exemple, doit encore répondre à des accusations de gangstérisme et de complot pour recyclage de produits de la criminalité. 

PLUS:rc