NOUVELLES
06/03/2014 10:16 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

Les accès de colère multiplient les risques de crise cardiaque

MONTRÉAL - Un accès de colère multiplie pratiquement par cinq le risque de subir une crise cardiaque au cours des deux heures suivantes, démontre une étude publiée plus tôt cette semaine.

La docteure Elizabeth Mostofsky, du centre médical Beth Israel Deaconess, et ses collègues ont épluché des études publiées sur le sujet entre 1966 et 2013.

Ils ont déterminé que le risque de crise cardiaque ou de syndrome coronarien aigu — les symptômes d'une artère obstruée comme une douleur à la poitrine, une difficulté à respirer ou la transpiration — était 4,7 fois plus élevé au cours des deux heures suivant un accès de colère qu'à tout autre moment. Le risque d'accident vasculaire cérébral était quant à lui 3,6 fois plus important.

Une étude comprise dans cette analyse témoignait d'un risque 6,3 fois plus élevé d'anévrisme cérébral pendant l'heure qui suit un accès de colère.

La docteure Mostofsky a expliqué que la situation est particulièrement inquiétante pour les patients qui présentent déjà d'autres facteurs de risque, comme le tabagisme ou l'hypertension artérielle, ou qui sont en proie à de fréquents accès de colère.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le European Heart Journal.

PLUS:pc