NOUVELLES
06/03/2014 04:06 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre ukrainien Iatseniouk accuse la Russie d'accroître la tension en Ukraine

Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a accusé jeudi la Russie d'accroître la "tension" et de se livrer à des "provocations" dans son pays, juste avant le début d'un sommet européen extraordinaire sur la crise.

"La Russie est-elle prête à régler ce conflit et à avoir un réel débat sur la façon de stabiliser la situation, ou est-elle toujours réticente et va-t-elle essayer d'accroître la tension, comme elle l'a fait ces dernières heures en reprenant le blocage des forces navales ukrainiennes?", a demandé M. Iatseniouk devant la presse à l'issue d'une rencontre avec le président du Parlement européen, Martin Schulz.

Ce dernier a aussi fait état de "provocations" russes en Crimée, ajoutant que si elles étaient confirmées, il s'agissait d'une "situation réellement dramatique".

"Ce n'est pas seulement une crise entre l'Ukraine et la Russie, c'est une crise en Europe", a martelé M. Iatseniouk.

"Ils ont repris le blocage des forces navales ukrainiennes, donc ils provoquent toujours des affrontements et des tensions. Nous leur demandons de retirer leurs forces", a-t-il insisté.

"Nous devons nous attaquer d'urgence à ce problème, nous sommes prêts à trouver une solution dans un groupe de contact, nous sommes prêts à trouver une sortie" de crise "avec l'UE, les Etats-Unis et la Russie", a-t-il assuré.

"Nous demandons à la Russie de dire si elle est prête à préserver la paix et la stabilité en Europe ou si elle veut être à l'origine de nouvelles provocations et des tensions", a-t-il conclu.

Après sa rencontre au parlement, M. Iatseniouk s'est rendu directement au conseil européen, où il a été accueilli par son président Herman Van Rompuy, avant le début du sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement sur la crise en Ukraine.

jlb/csg/jh

PLUS:hp