NOUVELLES
06/03/2014 08:38 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

Israël: révolution dans l'audiovisuel public

Le ministre israélien des Communications Gilad Erdan a annoncé jeudi la prochaine fermeture de la radio-télévision d'Etat pour faire place à un nouvel organisme chargé des médias publiques.

"La seule option est de fermer l'Office de radiodiffusion et de créer un organisme totalement nouveau qui sera basé sur des critères uniquement professionnels", a expliqué Gilad Erdan à la radio militaire.

"La redevance annuelle pour la télévision sera supprimée le 31 mars 2015 car le public ne peut accepter que son argent serve non pas à financer des productions mais à payer notamment les heures supplémentaires des employés", a ajouté le ministre.

"Nous allons négocier le versement d'indemnités équitables pour ceux qui, parmi les quelque 2.000 employés de l'Office, ne seront pas repris", a assuré Gilad Eldan, un proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

L'audiovisuel public a été le théâtre ces derniers années de nombreux conflits de travail entre la direction nommé par le gouvernement et les salariés.

Le ministre a promis de présenter à la Knesset (Parlement) plusieurs projets de loi dans les prochaines semaines en vue de la dissolution de l'Office de radiodiffusion et de la création d'une nouvelle Autorité de l'audiovisuel.

Le ministre des Finances Yaïr Lapid, dirigeant d'un parti centriste laïque, a pour sa part affirmé que cette nouvelle Autorité serait "apolitique" et financée par l'Etat mais aussi par la publicité.

"Nous avons une télévision publique que personne ne regarde", a déploré M. Lapid.

Trois chaînes de télévision vont remplacer celles existantes: l'une, généraliste, en hébreu, une deuxième en arabe et la troisième consacrée à des programmes pour la jeunesse.

La radio publique - qui compte au moins sept stations nationales - a été lancée au moment de la création de l'Etat d'Israël en 1948. La TV publique a commencé à diffuser en 1968.

Le taux d'audience de la télévision publique a baissé ces dernières années face à la montée en puissance des chaînes privées.

jlr/agr/vl

PLUS:hp