NOUVELLES
06/03/2014 11:00 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

Glissement de terrain mortel à L'Épiphanie : deux employeurs blâmés

La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) blâme Maskimo Construction et Les Excavations G. Allard pour le glissement de terrain qui a fait deux morts et un blessé à L'Épiphanie le 29 janvier 2013. Les deux entreprises écoperont d'une amende.

L'accident est survenu alors qu'un opérateur de pelle hydraulique effectuait des travaux d'excavation au pourtour de la carrière et chargeait deux camions situés derrière sa pelle. Le glissement a entraîné la pelle hydraulique et les deux camions vers le fond de la carrière.

L'opérateur de la pelle, Benoît Robert, s'en est tiré avec des blessures, mais les deux conducteurs de camion Daniel Brisebois et Marie-Claude Laporte, ont été ensevelis et y ont laissé leur vie. Leurs corps n'ont été récupérés qu'au terme de longues recherches. 

Dans son rapport rendu public jeudi, la CSST conclut que les travaux d'agrandissement de la carrière de Maskimo, effectués sur un site propice à un glissement de terrain, ont déclenché le mouvement des sols à l'origine de la tragédie.

L'organisme soutient que les travaux ont fait l'objet d'une planification et d'une supervision déficientes. « Les travaux d'agrandissement étaient effectués alors que les impacts sur la stabilité du sol étaient inconnus », note-t-il au terme de son enquête.

La CSST ne précise pas le montant de l'amende imposée au donneur d'ouvrages et à l'entrepreneur qui, dit-elle, « ont agi de manière à compromettre la santé et la sécurité des travailleurs ». Elle se contente d'indiquer qu'elle peut atteindre 62 790 $ en vertu d'une première offense ou 156 976 $ s'il s'agit d'une récidive.

La CSST a depuis exigé que tous les travaux exécutés à l'intérieur d'un certain périmètre soient approuvés par un ingénieur spécialisé en mécanique des sols.

Elle informera en outre les exploitants de carrières des conclusions de son enquête et des mesures à prendre pour éviter qu'un tel drame ne se reproduise.

PLUS:rc