NOUVELLES
06/03/2014 01:18 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

Décision controversée de la Cour suprême du Massachusetts sur le voyeurisme

BOSTON - La Cour suprême du Massachusetts a statué mercredi qu'un homme qui a pris des photos sous la jupe de passagères à bord du métro de Boston n'a pas enfreint la loi, puisque les femmes n'étaient pas à ce moment nues ou partiellement nues.

Le plus haut tribunal de l'État a renversé la décision d'un tribunal inférieur, qui avait maintenu la condamnation de Michael Robertson. L'homme avait été arrêté en août 2010 lors d'une opération policière, après que des passagères se soient plaintes qu'il utilisait son téléphone cellulaire pour photographier ou filmer sous leurs jupes.

Les parlementaires du Massachusetts ont immédiatement promis de modifier la loi.

Les lois actuelles contre le voyeurisme protègent uniquement les gens nus ou partiellement nus qui se trouvent dans des salles de bain ou des cabines d'essayage. Le libelé de la loi ne protège toutefois pas les gens vêtus dans des endroits publics.

La Cour suprême a reconnu que la pratique, qui porte le nom de «upskirting» en anglais, devrait être illégale mais qu'elle ne l'est pas, en raison de la manière dont la loi est rédigée.

Le tribunal a rappelé que des États comme New York et la Floride ont adopté des lois qui criminalisent spécifiquement le «upskirting». La pratique est notamment illégale dans l'État de Washington depuis plus de dix ans.

PLUS:pc