NOUVELLES
06/03/2014 06:17 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

Attaque à l'acide au Bolchoï: les agresseurs récoltent des peines réduites

MOSCOU - Une cour d'appel de Moscou a allégé jeudi les peines de prison d'un danseur du Bolchoï et de deux de ses complices pour leur rôle dans l'attaque à l'acide contre le directeur artistique du ballet.

Sergueï Filin a perdu la majeure partie de sa vue à la suite de l'agression survenue en janvier 2012.

Pavel Dmitrichenko, un soliste du Bolchoï, a été reconnu coupable, en décembre, d'avoir organisé l'attaque et a été condamné à six ans de prison. Jeudi, la Cour municipale de Moscou a plutôt ramené la peine à cinq ans et demi.

La peine de Youri Zarutski, qui a lancé l'acide au visage de M. Filin, est passée de dix à neuf années derrière les barreaux, tandis que son chauffeur, Andreï Lipatov, ne passera plus que deux ans en cellule, plutôt que les quatre années prévues au départ.

En Russie, les détenus peuvent déposer une demande de libération conditionnelle après avoir purgé la moitié de leur peine, mais ces appels peuvent être rejetés pour une série de raisons.

Les trois hommes liés à l'affaire du Bolchoï ont été arrêtés en mars 2013, et ont donc déjà purgé une première année d'emprisonnement.

Le procès s'est souvent penché moins sur les rôles des accusés dans l'attaque que sur la gestion de la troupe de ballet par M. Filin, où des conflits internes faisaient rage depuis des années. Dans le cadre de sa défense, Dmitrichenko a cité plusieurs incidents lors desquels des danseurs ont été poussés aux larmes par le directeur artistique.

Dmitrichenko a également déclaré en cour qu'il n'avait jamais voulu que M. Filin soit si sérieusement blessé, mais a dit qu'il acceptait la «responsabilité morale» de l'attaque.

PLUS:pc