NOUVELLES

Un comité du Qatar s'élève contre la condamnation d'un Qatari aux Emirats

05/03/2014 03:33 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Le Comité national des droits de l'Homme du Qatar (CNDH), proche du gouvernement, s'est élevé contre la condamnation à sept ans de prison par le justice des Emirats arabes unis d'un Qatari pour ses liens avec les Frères musulmans.

La Cour de sûreté de l'Etat auprès du tribunal fédéral des Emirats "n'a pas respecté les normes internationales d'un procès juste", a affirmé le président du CNDH Ali Smaikh al-Merri, cité mercredi par le quotidien Al-Sharq de Doha.

Cette cour a condamné lundi Mahmoud Abdel Rahmane al-Jidah, de nationalité qatariote, à sept ans de prison et à l'expulsion à la fin de sa peine.

Deux émiratis ont été condamnés à cinq ans de prison dans la même affaire. Ces personnes étaient poursuivies pour avoir collecté des fonds au profit de l'association Al-Islah, présentée comme ayant des liens avec les Frères musulmans.

M. Merri a affirmé que les aveux de son compatriote "ont été obtenus sous la torture (...) ce qui les rend nuls".

Il a ajouté que son comité allait s'employer par "tous les moyens légaux à obtenir la libération de M. Jidah et son retour dans son pays".

Des dizaines d'islamistes ont été condamnés à des peines de prison aux Emirats ces derniers mois pour leurs liens avec les Frères musulmans que les autorités du Qatar soutiennent ouvertement.

Après le verdict, Amnesty International a appelé les autorités des Emirats à "annuler immédiatement la condamnation" de Jidah, un médecin selon l'organisation, et dénoncé "un procès inique".

bur-lyn/mh/hj

PLUS:hp