NOUVELLES
05/03/2014 05:19 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Pollution en Amazonie : la justice américaine donne raison à Chevron

Le combat n'est pas terminé pour ces 30 000 Équatoriens qui ont entamé en 2009 une poursuite contre le groupe pétrolier Chevron, qu'ils accusent d'avoir déversé des milliards de litres de déchets toxiques en Amazonie équatorienne.

Un autre chapitre de leur longue bataille judiciaire s'est écrit mercredi à New York, où le juge Lewis Kaplan a prononcé un verdict de 500 pages entachant la décision rendue en Équateur il y a deux ans.

Chevron a été condamné en 2011 par la cour de la province de Sucumbios à une amende de près de 10 milliards de dollars.

Le juge Kaplan soutient que « la question n'est pas de savoir si Chevron a pollué ou pas il y a plus de 20 ans, mais plutôt si le jugement a été obtenu par des moyens frauduleux  .

Il accuse notamment la justice équatorienne d'être corrompue. Le juge équatorien était « si inexpérimenté et mal à l'aise au civil qu'il a demandé à un autre juge [...] de rédiger un brouillon du jugement pour lui », s'est étonné M. Kaplan.

De plus, des preuves falsifiées auraient été soumises au tribunal équatorien.

Les plaignants ont immédiatement annoncé qu'ils feront appel.

« C'est une sentence injuste et illégitime qui provient d'un juge incompétent, dans le cadre d'une procédure absurde », a dénoncé l'un des leurs avocats, Pablo Saenz.

À la suite du jugement Kaplan, les États-Unis ne pourront pas saisir les actifs de Chevron, qui a toujours refusé d'indemniser les plaignants.

Les prochaines rondes judiciaires vont se jouer devant les tribunaux brésiliens, argentins et canadiens, devant lesquels les Équatoriens tenteront d'obtenir une saisie des actifs du géant du pétrole.

30 ans de pollution

Les dégâts dans la forêt amazonienne remontent à l'exploitation pétrolière par la compagnie américaine Texaco, qui a opéré en Équateur entre 1964 et 1990, avant d'être rachetée en 2001 par Chevron.

Les plaignants dénoncent une contamination du sol et des cours d'eau, ainsi qu'un taux de cancer et de maladies pulmonaires anormalement élevé.

PLUS:rc