NOUVELLES
05/03/2014 10:24 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

L'OSCE en mission d'observation en Ukraine

Le Canada participe à une mission d'observation militaire de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en Ukraine. 

L'envoi de cette délégation internationale composée de 35 observateurs doit contribuer, selon le secrétaire général de l'OSCE, Lamberto Zannier, à faire baisser la tension sur le terrain entre les forces russes et ukrainiennes.

Les militaires de la mission, qui seront non armés, proviennent des 18 pays membres de l'OSCE, dont le Canada, qui se sont portés volontaires pour participer à la mission d'observation, réclamée par le gouvernement ukrainien.

Selon un communiqué de l'OSCE, les 35 observateurs sont en route pour la ville d'Odessa, en Ukraine. Ils doivent entrer en Crimée par la suite, mais l'OSCE ne détient aucune assurance qu'ils seront admis en Crimée par les forces russes qui contrôlent le territoire.

Cette mission d'observation en Ukraine doit se dérouler du 5 au 12 mars et portera à quatre le nombre de délégations de l'OSCE dépêchées en Ukraine ces dernières semaines.  

L'envoyé spécial suisse de l'OSCE en Ukraine, Tim Guldimann, se trouve actuellement en Crimée. Deux autres délégations indépendantes de l'OSCE enquêtent aussi en Ukraine depuis le début de la semaine sur la situation des droits de la personne. 

La Russie, de son côté, a exprimé des doutes sur l'efficacité de cette mission d'observation militaire, rappelant qu'en Ossétie du Sud, en 2008, la présence d'une mission de l'OSCE n'avait « pas aidé, mais aggravé la situation ».

À l'époque, la Russie était entrée en guerre contre la Géorgie pour défendre ses intérêts dans les régions séparatistes prorusses d'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud. 

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe regroupe 57 pays membres, dont la Russie.

PLUS:rc