NOUVELLES
05/03/2014 10:42 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Le pétrole en Asie tiraillé entre les stocks américains et l'Ukraine (101,12 USD)

Les cours du pétrole étaient tiraillés jeudi en Asie entre la hausse des réserves de brut aux Etats-Unis, qui plombe les prix, et les craintes liées à la crise en Ukraine, qui elles soutiennent les cours.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril cédait 33 cents dans les échanges matinaux, à 101,12 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance gagnait 20 cents à 107,96 USD.

Le WTI continuait de pâtir de l'annonce la veille d'une hausse, pour la septième semaine consécutive, des réserves de brut aux Etats-Unis: elles ont progressé de 1,4 million de barils, contre 1,1 million prévu par les analystes.

Les cours restaient soutenus cependant, notamment le Brent, par la crise en Ukraine.

La crise dans cette ex-République de l'Union soviétique a pris une ampleur considérable le 28 février avec le déploiement de forces russes en Crimée, région ukrainienne.

Après des premiers entretiens à Paris, les chefs des diplomaties russe et américaine sont tombés d'accord mercredi pour poursuivre les discussions dans les jours à venir.

Les investisseurs redoutent que les exportations de la Russie, deuxième producteur mondial de gaz naturel et premier producteur mondial de brut, ne soient affectées par des violences ou par des sanctions économiques imposées par les Occidentaux.

Plus de 70% des exportations de brut russe vers l'Europe passent par l'Ukraine.

La veille, le pétrole s'était replié après les statistiques des stocks américains de brut et de produits pétroliers.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) avait cédé 1,88 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 101,45 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord avait terminé à 107,76 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,54 dollar.

str-mba/fmp/jr

PLUS:hp