NOUVELLES
05/03/2014 04:58 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

La CIA accusée d'avoir espionné le Sénat américain

La CIA est sous le coup d'une enquête interne pour avoir apparemment espionné des collaborateurs parlementaires du Sénat qui enquêtaient sur le programme secret et controversé d'"interrogatoire musclé" dans les années 2000, a confirmé une sénatrice mercredi.

La démocrate Dianne Feinstein, présidente de la commission du Renseignement, a confirmé que l'inspection générale de la CIA avait ouvert une enquête, comme l'avait révélé mardi le New York Times. "L'inspecteur général s'intéresse à la situation", a-t-elle dit à des journalistes.

Selon le New York Times, l'enquête a commencé quand des parlementaires se sont plaints que certains de leurs collaborateurs, habilités au secret défense, étaient surveillés par la CIA.

Le quotidien cite un responsable anonyme, qui explique que la CIA a réussi à pénétrer le réseau informatique du Sénat utilisé par ces collaborateurs pour rédiger le long rapport, approuvé à huis clos en décembre 2012 par la commission, et qui a conclu que la création des "sites noirs" clandestins avait été une "terrible erreur".

Le rapport confidentiel, long de 6.000 pages et fruit de trois ans et demi d'enquête, concluait que les techniques d'interrogatoire musclé, comme la simulation de noyade, n'avait pas conduit à des renseignements ayant permis de localiser Oussama ben Laden, tué en 2011 au Pakistan. Il n'a à ce jour pas été déclassifié.

La surveillance de ces personnels par la CIA marque un regain de tensions entre le monde du renseignement et sa puissante commission de tutelle, à qui elle doit constitutionnellement rendre des comptes.

"Si c'est ce qu'ils ont fait, je suis scandalisé", a dit le républicain John McCain à des journalistes mercredi. "On ne peut pas tolérer cela dans une démocratie, il existe une séparation des pouvoirs".

mlm/ico/mdm

PLUS:hp