NOUVELLES
05/03/2014 12:33 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

La caquiste Hélène Daneault quitte le navire aussitôt la campagne déclenchée

QUÉBEC - La campagne électorale s'amorce d'une bien drôle de façon pour la Coalition avenir Québec (CAQ), qui a vu l'une de ses députées de premier plan quitter le navire environ une heure après la dissolution de l'Assemblée nationale, mercredi.

Le chef caquiste, François Legault, a annoncé le départ de la députée de Groulx, Hélène Daneault, sur son compte Twitter.

Il l'a remerciée pour sa contribution au service public et lui a souhaité «un bon retour à la vie normale».

Il s'agit de la première surprise de cette jeune campagne électorale pour la CAQ: la docteure Daneault avait en effet affirmé qu'elle briguerait un second mandat sous la bannière caquiste.

«Merci pour tout! Pas facile comme décision après 12 ans de vie politique! Merci à tous ceux qui m'ont fait confiance!», a écrit l'ancienne mairesse de Rosemère sur son compte Twitter.

Mme Daneault, qui était la porte-parole de la deuxième opposition en matière de Santé, a pris cette décision pour des raisons de santé, a-t-on indiqué du côté de la CAQ.

Entre les heures passées en clinique — elle est omnipraticienne — et sur les banquettes du Salon bleu, l'épuisement a fini par s'installer, a-t-on précisé.

Lors des dernières élections, en septembre 2012, Hélène Daneault avait remporté la victoire dans sa circonscription avec une majorité de 1763 voix.

Elle était alors opposée au président du Parti québécois (PQ), Raymond Archambault.

On s'attend à ce que l'ancienne présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), Martine Desjardins, défende les couleurs du PQ dans cette circonscription cette fois-ci.

PLUS:pc