NOUVELLES

Antitrust: l'Italie inflige une lourde amende à Roche et Novartis

05/03/2014 04:28 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

L'autorité italienne de la concurrence a infligé mercredi une amende d'un total de 182,5 millions d'euros aux géants pharmaceutiques suisses Roche et Novartis pour accord illicite sur un médicament destiné à traiter la vue.

"Les deux groupes ont conclu un accord illicite pour empêcher l'utilisation d'un médicament très bon marché, l'Avastin, qui traite la maladie de la vue la plus répandue parmi les personnes âgées ainsi que d'autres sérieux problèmes oculaires", selon un communiqué.

Les sociétés pharmaceutiques cherchaient à exploiter "un produit beaucoup plus onéreux, Lucentis, en se basant sur des différences artificielles entre les deux produits", y compris en décrivant l'Avastin comme un produit plus dangereux auprès des services de santé et des médecins.

Le résultat a été "une plus grande difficulté à traiter de nombreux patients et a coûté aux services publics de santé environ 45 millions d'euros en 2012", poursuit la commission selon laquelle les coûts à venir auraient pu excéder 600 millions par an.

Selon le quotidien La Repubblica, l'Avastin coûte "entre 15 et 80 euros, alors que Lucentis coûte plus de 900 euros la dose".

La commission a infligé une amende de 92 millions d'euros à Novartis et 90,5 millions d'euros à Roche.

Pour sa part, Novartis a affirmé "rejeté les accusations de comportement anticoncurrentiel", et annoncé son intention de faire appel. Dans un communiqué, la compagnie indique que les facteurs limitant l'utilisation d'Avastin en Italie "n'avaient rien à voir avec Novartis".

ide/mle

PLUS:hp