NOUVELLES

Une militante pacifiste américaine blessée lors de son expulsion de l'aéroport du Caire

04/03/2014 08:26 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Une militante pacifiste américaine, figurant sur une liste noire en Egypte, a été blessée lors d'une procédure d'expulsion à l'aéroport du Caire, ont indiqué mardi la militante et les autorités aéroportuaires.

Medea Benjamin, co-fondatrice de l'association pacifiste Codepink, avait atterri lundi à l'aéroport du Caire dans l'intention de rejoindre, via l'Egypte, une délégation de militantes en visite cette semaine dans la bande de Gaza.

"J'ai été détenue toute la nuit, jetée au sol (...) Deux policiers m'ont sauté dessus et m'ont cassé le bras", a affirmé la militante jointe par l'AFP par téléphone après avoir été placée dans un vol pour Istanbul.

Un responsable de l'aéroport a indiqué que Mme Benjamin s'était "déboîté l'épaule", sans donner plus de précision.

Medea Benjamin figure sur liste noire en Egypte depuis une visite dans le pays en 2010 au cours de laquelle elle avait manifesté contre le refus des autorités égyptiennes de laisser entrer des militants pro-Palestiniens dans la bande de Gaza. Les autorisés avaient finalement permis à un certain nombre de militants de traverser la frontière.

De nombreuses personnes passent par l'Egypte pour se rendre légalement dans la bande de Gaza, par Rafah, le seul point de passage vers le territoire palestinien qui ne soit pas contrôlé par Israël, mais Le Caire le ferme relativement fréquemment au gré des conditions de sécurité.

Un tribunal a interdit mardi en Egypte le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, ce mouvement palestinien étant considéré comme un allié des Frères musulmans, décrété organisation "terroriste" par Le Caire.

bur-se/faa/sw

PLUS:hp