NOUVELLES

Sri Lanka: des groupes demandent à l'ONU une enquête internationale

04/03/2014 03:34 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

COLOMBO, Sri Lanka - Des groupes de défense des droits de la personne du Sri Lanka ont demandé aux Nations unies d'ouvrir une commission d'enquête internationale sur les présumés crimes de guerre et d'autres violations qui auraient eu lieu pendant la récente guerre civile du pays.

Vingt-quatre groupes ont signé la demande déposée au Conseil des droits de la personne de l'ONU, mardi, affirmant ne pas croire à la validité de l'enquête menée par le gouvernement sri lankais.

Cet appel coïncide avec la tenue d'une rencontre du Haut-Commissariat aux droits de l'homme à Genève lors de laquelle les pays membres réviseront les progrès réalisés par les autorités sri lankaises dans ce dossier.

Le conseil avait précédemment adopté deux résolutions demandant au Sri Lanka de mener sa propre enquête.

Les États-Unis ont fait savoir qu'ils appuieraient une troisième résolution sur le peu de progrès réalisé par le gouvernement sri lankais.

La haute-commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay, a recommandé la tenue d'une enquête internationale dans un rapport déposé au conseil. Le gouvernement sri lankais a toutefois écarté ce scénario.

Les forces gouvernementales ont défait les rebelles des Tigres tamouls en 2009, mettant fin à 25 ans de guerre civile au Sri Lanka. Les deux parties ont été accusées de crimes de guerre et de graves violations des droits de la personne.

Un rapport de l'ONU souligne qu'au moins 40 000 civils tamouls auraient été tués au cours des cinq derniers mois du conflit seulement.

PLUS:pc