NOUVELLES

Rob Ford : « Pas de honte » à se faire traiter, lui dit Kimmel

04/03/2014 08:09 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Le maire de Toronto, Rob Ford, est de retour dans la Ville Reine, mardi matin, après un voyage de trois jours à Hollywood, où il a notamment accordé une entrevue à l'émission de fin de soirée de Jimmy Kimmel.

L'animateur s'est payé la tête du maire, se moquant notamment de sa cravate. « Pourquoi êtes-vous habillé comme un magicien? », lui a-t-il demandé en riant. Rob Ford s'est prêté au jeu.

Jimmy Kimmel a aussi passé en revue ses frasques à l'aide de photos et de vidéos qui ont fait le tour du monde au cours des derniers mois.

Le ton est toutefois devenu sérieux à la fin de l'entrevue, lorsque l'animateur l'a enjoint de « parler à quelqu'un ».

Le maire a répondu qu'il n'avait pas été élu « pour être parfait, mais pour faire le ménage à l'Hôtel de Ville ».

Jimmy Kimmel demande à Rob Ford s'il est homophobe (courtoisie d'ABC) :

Après l'entrevue, Rob Ford a affirmé : « Tout s'est bien déroulé ». « J'étais là [à Los Angeles] pour promouvoir Toronto, a-t-il dit, et c'est exactement ce que j'ai fait ».

Toutefois, nombre de conseillers municipaux voient plutôt son voyage comme de l'autopromotion, à l'approche des élections à la mairie d'octobre prochain.

De son côté, la chroniqueuse Tasha Kheiriddin du National Post pense que la  stratégie  du maire pourrait être d'accorder des entrevues à des réseaux américains, plutôt que canadiens, parce que les questions sont moins « pointues » et que « c'est plus gentil la façon qu'il [Jimmy Kimmel] aborde ses défauts ». M. Ford avait contourné les journalistes canadiens de la même façon, après avoir admis en novembre dernier avoir fumé du crack.

PLUS:rc