NOUVELLES

PSA ne prévoit pas d'usine en périphérie d'Europe de l'Ouest (Tavares)

04/03/2014 07:09 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën n'a pas de projet à moyen terme de construire une nouvelle usine hors d'Europe de l'Ouest, a fait savoir mardi son futur numéro un, Carlos Tavares, au salon de Genève.

"Pour l'instant ce n'est pas du tout sur la table", a assuré M. Tavares lors d'une rencontre avec la presse. Le groupe automobile français a annoncé le mois dernier son intention de produire à l'avenir ses petites voitures milieu de gamme hors d'Europe occidentale. La presse avait alors spéculé sur la construction d'un nouveau site de production à la lisière du Vieux continent.

"Notre capacité de financement n'est pas très élevée3, a rappelé M. Tavares, même si PSA a ramené sa consommation de liquidités de 3 milliards en 2012 à 426 millions l'an dernier.

De plus, "j'ai des usines en périphérie de notre pays qui sont à des niveaux de coûts compétitifs comme Trvana (Slovaquie), comme Vigo (Espagne) et Mangualde (Portugal) et elles ne sont pas saturées", a-t-il poursuivi. Le site slovaque par exemple produit actuellement environ 250.000 Peugeot 208 et Citroën C3 Picasso, quand elle a une capacité de 350.000 unités.

"La mise en place d'une usine en périphérie de l'Europe n'est pas quelque chose qui est sur la table pour le court et moyen terme. La question se posera probablement plus tard mais pour l'instant il faut se concentrer sur améliorer l'efficience des usines que nous avons", a insisté M. Tavares, qui prendra officiellement les rênes de PSA le 31 mars.

Le groupe réfléchit en revanche toujours à se doter d'une quatrième usine en Chine avec son partenaire local Dongfeng, qui va entrer à son capital au côté de l'Etat français. "On voit bien que la troisième usine ne tardera pas à être saturée et qu'il faut en prévoir une quatrième", a-t-il justifié.

Elle pourrait se situer à Wuhan (centre), avec les trois autres usines de la coentreprise, ou ailleurs. "On sera inspiré par les autorités locales sur le lieu", a-t-il dit.

Carlos Tavares doit dévoiler à la mi-avril un nouveau plan stratégique, qui courra jusqu'en 2016. PSA, qui a fermé son site d'Aulnay-sous-Bois en région parisienne, s'est engagé à ne pas fermer d'autre site en France jusqu'à cette date. "Pour l'instant nous ne discutons pas ce qui va au-delà", a assuré son futur numéro un.

laf/pjt/jh

PSA PEUGEOT CITROEN

PLUS:hp