NOUVELLES

Mozambique: des hommes de la Renamo tuent 4 policiers (presse)

04/03/2014 07:57 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Des membres de l'ex-guérilla mozambicaine de la Renamo ont tué quatre policiers et en ont blessé cinq autres ce dernier week-end, ont rapporté des médias locaux mardi.

Ni les autorités, ni la Renamo, n'ont confirmé cette information.

"Quatre membres de la police des frontières sont morts et cinq ont été blessés à la suite d'une attaque par des hommes armés de la Renamo dimanche matin dans le district de Gorongosa" (centre), a écrit le quotidien indépendant O Pais.

L'embuscade a eu lieu dans les montagnes de Gorongosa où se cache le leader historique de la Renamo, Afonso Dhlakama, selon le journal.

La Renamo est une ancienne guérilla antimarxiste reconvertie en mouvement d'opposition après la fin de la guerre civile mozambicaine qui a fait un million de morts entre 1977 et 1992.

Le mouvement, qui perd du terrain à chaque élection --de 47% des voix en 1999 à 16% en 2009--, a repris les armes ces derniers mois, et ses hommes affrontent sporadiquement les forces de l'ordre depuis fin 2012.

Il accuse notamment le Frelimo, le parti au pouvoir depuis l'indépendance du Mozambique en 1975, d'accaparer l'appareil d'Etat et de s'enrichir grâce aux revenus des vastes gisements de charbon exploités depuis peu dans le nord-ouest du pays.

Mais après avoir boycotté les municipales en novembre, il a annoncé en janvier qu'il participerait aux prochaines élections générales, prévues en octobre.

La Renamo a obtenu une modification de la loi électorale, et des discussions se poursuivent avec le gouvernement à Maputo, qui portent notamment sur le désarmement des milices.

jaj/liu/cpb/jmc

PLUS:hp