NOUVELLES

Mariage gai: le gouverneur du Kentucky fera appel sans le procureur général

04/03/2014 05:33 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

LOUISVILLE, États-Unis - Le gouverneur du Kentucky a fait part de son intention d'aller de l'avant avec l'appel d'une décision reconnaissant la légitimité des mariages gais célébrés dans d'autres États ou pays et ce, même si son procureur général a indiqué qu'il ne participerait pas à cette démarche.

Steve Beshear a précisé qu'il embaucherait des avocats de l'extérieur pour faire appel de la décision rendue par un juge fédéral la semaine dernière. Ce juge a accordé 21 jours au Kentucky pour faire appliquer son jugement, qui invalide l'interdiction de reconnaître les mariages entre conjoints de même sexe dans cet État conservateur du sud des États-Unis.

Le désaccord entre le gouverneur Beshear et le procureur Jack Conway survient alors que de nombreux jugements similaires ont été rendus dans différents États américains au cours des derniers mois. Les défenseurs des droits des homosexuels ont ainsi remporté des victoires judiciaires au Texas, en Oklahoma, dans l'Utah et en Virginie.

Au moins 17 États, dont plusieurs se trouvent dans le nord-est des États-Unis, ainsi que Washington, autorisent les mariages gais. D'autres pourraient s'ajouter à cette liste en fonction des décisions que rendront les cours d'appels fédérales et, ultimement, la Cour suprême, sur l'abrogation des lois interdisant les unions entre conjoints de même sexe.

Six juges de cours fédérales ont tranché en faveur du mariage gai depuis la décision de la Cour suprême, en juin dernier, d'abroger une partie de la loi fédérale interdisant de telles unions. La plus récente décision en ce sens a été décrétée au Texas la semaine dernière.

M. Conway a déclaré mardi en conférence de presse qu'il refusait de faire appel de la décision du juge parce que cela reviendrait à «défendre la discrimination».Le gouverneur Beshear a de son côté affirmé que le danger d'un «chaos légal» était véritable si aucun délai n'était accordé le temps de faire appel de la décision.

PLUS:pc