NOUVELLES

Laurentides: un autre motoneigiste décède sur le territoire québécois

04/03/2014 10:27 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Un autre motoneigiste a perdu la vie sur le territoire québécois, mardi en fin de journée. L'accident est survenu dans la municipalité de Lac-Saint-Paul, dans les Laurentides.

Il s'agit d'un quatrième accident mortel à survenir sur le territoire desservi par la Sûreté du Québec au cours des trois dernières semaines.

Le motoneigiste a perdu le contrôle de son véhicule sur un sentier fédéré, vers 18 h 15, pour ensuite frapper un arbre.

La victime a été évacuée du secteur isolé grâce à un traîneau, alors qu'elle était dans un état critique.

Le décès du motoneigiste a été constaté dans un centre hospitalier, a confirmé Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.

En soirée, le corps policier provincial a interrogé un second motoneigiste qui suivait la victime à bord d'un autre véhicule. Les autorités espèrent en savoir plus sur ce qui pourrait avoir causé l'embardée mortelle.

Plusieurs accidents mortels

Au cours des dernières semaines, les accidents de motoneiges se sont multipliés. La semaine dernière, un motoneigiste a entre autres perdu la vie, à Saint-Antonin dans le Bas-Saint-Laurent, après une violente collision avec une camionnette.

Quelques jours plus tôt, deux autres motoneigistes étaient décédés dans deux accidents distincts, à Portneuf-sur-Mer et à Chibougamau.

Phillippe Soucy, de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, soulignait la semaine dernière que les changements météorologiques peuvent contribuer à augmenter le nombre d'accidents sur les sentiers.

«Ce qu’on dit à nos membres, c’est de redoubler de prudence, de ralentir plus vite qu’à l’habitude, alors que les conditions météorologiques sont changeantes et de bien préparer leurs sorties», avait-t-il indiqué, lors d’une entrevue à La Presse Canadienne.

En 2003 et 2005, pas moins de 42 personnes étaient mortes en faisant de la motoneige dans la province, à la fois sur les sentiers et ailleurs sur le territoire, faisant de ces deux années les plus meurtrières en une décennie.

PLUS:pc