NOUVELLES

Finlande: le projet nucléaire de Fennovoima renvoyé devant le Parlement

04/03/2014 08:01 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Le groupe d'énergie nucléaire finlandais Fennovoima a annoncé mardi son intention de soumettre devant le Parlement, pour la deuxième fois, le projet de construire une troisième centrale nucléaire en Finlande.

L'entreprise veut "compléter" son dossier à cause des changements survenus depuis le moment où les députés avaient donné leur feu vert pour le projet, en 2010.

En juillet dernier, Fennovoima avait choisi le fournisseur Russe Rosatom pour construire la centrale, même si cette société ne figurait pas sur la liste des fournisseurs potentiels en 2010.

Le feuilleton s'est poursuivi en 2012 où le groupe énergétique allemand EON, qui détenait 34% des actions de Fennovoima, a abandonné le projet.

Puis, en décembre dernier Fennovoima a annoncé qu'une filiale de Rosatom, Rusatom Overseas, entrerait dans son capital, à hauteur de 34%.

Fennovoima a dû réviser ses ambitions à la baisse, notamment en réduisant la taille du réacteur qu'il prévoit de construire à Pyhäjoki, sur la côte ouest de la Finlande.

"Il est important que l'accord de principe donné (par le Parlement en 2010) puisse être complété dans la plus grande transparence", a expliqué le président de Fennovoima Pekka Ottavainen, lors d'une conférence de presse.

M. Ottavainen souhaite que "l'intérêt public" du projet soit confirmé.

Le dossier pourrait être déposé au Parlement "à l'automne prochain", a affirmé le gouvernement dans un communiqué.

Fennovoima maintient toujours son calendrier et estime que le démarrage de la production d'électricité devrait commencer en 2024.

Les Verts, l'un des partis minoritaires au gouvernement, a critiqué la procédure annoncée. Son président, Ville Niinistö, a jugé qu'elle était "contraire au programme du gouvernement" formé en 2011. Pourtant, les Verts ont confirmé qu'ils resteraient au gouvernement.

rt/amp/abk

E.ON

PLUS:hp