NOUVELLES

F1 - Bernie Ecclestone évoque sa succession

04/03/2014 06:33 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Bernie Ecclestone, le grand argentier de la Formule 1 impliqué dans plusieurs affaires judiciaires, aborde mardi la question de sa succession et donc de sa retraite dans une interview au Financial Times.

Jugé à partir du 24 avril à Munich pour une affaire de corruption liée à l'attribution des droits de la F1 à un banquier allemand en 2006, Ecclestone explique que ses démêlés judiciaires l'empêchent de son consacrer suffisamment à la F1.

"Cette affaire m'a pris beaucoup de temps et perdre du temps sur Munich fait que je ne suis pas en mesure de donner à mon activité ce qu'il faudrait normalement, c'est-à-dire être disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7", a déclaré le milliardaire britannique de 83 ans.

"Cela fait des années que je cherche quelqu'un qui pourrait me rejoindre et m'assister dans ma tâche. Je me retrouve dans la position de quelqu'un qui, s'il part en retraite ou vient à décéder, doit avoir quelqu'un sous la main prêt à enfiler mon costume", avoue-t-il.

Patron de la F1 depuis 40 ans, M. Ecclestone est actuellement rattrapé par plusieurs affaires de corruption. Avant éventuellement un procès en Suisse, il sera ainsi jugé à partir du 24 avril à Munich. Le 20 février, il a gagné devant la Haute cour de justice de Londres un procès face au groupe de média allemand Constantin Medien sur les conditions de vente des droits d'exploitation commerciale de la F1.

Mi-janvier, le Britannique avait dû abandonner certaines responsabilités au sein du groupe qui gère la Formule 1 même s'il continue à en diriger les opérations au quotidien.

cd/ig/sk

PLUS:hp