NOUVELLES

Doug Ford croit que les Américains ont adoré le maire de Toronto à Los Angeles

04/03/2014 01:16 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

TORONTO - Le bien-cuit réservé par Jimmy Kimmel à Rob Ford sur le plateau de son talk-show, lundi soir, ressemblait à un «pique-nique paroissial», selon le frère du maire, qui a insisté, mardi, sur le fait que l'animateur a déclaré que Ford est «le meilleur maire» qu'il ait jamais rencontré.

Commentant l'apparition de son frère sur le plateau télévisé américain, mardi, le conseiller Doug Ford a laissé de côté les vidéos embarrassantes montrées par Kimmel, et sa suggestion au maire de demander de l'aide pour ses problèmes de consommation. Il a plutôt souligné le fait que l'animateur était sincère, à son avis, lorsqu'il a déclaré que son frère était «le meilleur maire».

Pendant la majeure partie de son entrevue de 15 minutes à «Jimmy Kimmel Live», lundi, le maire de Toronto a semblé mal à l'aise alors que l'animateur et humoriste le questionnait sur une série d'incidents graves qui ont attiré sur lui l'attention de la planète entière.

L'animateur a ensuite lu le courriel d'un citoyen de Toronto, qui a écrit que la présence de Ford à l'émission était «une gifle au visage de tous les Torontois», parlant de «violence conjugale, d'ivresse au volant, de racisme, d'homophobie et d'incapacité à dire la vérité». Ce à quoi Rob Ford a simplement répondu: «C'est tout?».

À un certain moment, Kimmel a présenté les images tournées avec un téléphone portable et montrant Ford hurler qu'il voulait tuer quelqu'un. Le maire a indiqué qu'il ignorait qui était alors la cible de sa colère.

Kimmel a fait rire son public lorsqu'il a montré plusieurs vidéos devenus virales, et a demandé au maire combien de fois il a eu à s'excuser de son comportement. Ford a pour sa part répété, encore et encore, qu'il avait fait épargner de l'argent aux contribuables et qu'il travaille fort pour ses concitoyens.

Mardi, Doug Ford a indiqué que le public en studio et les Américains «sans parti pris» qu'ils ont rencontrés à Los Angeles ont tous trouvé que Rob Ford était un bon gars.

«Ils sont devenus fous de Rob, a déclaré Doug Ford. Tous ceux à qui nous avons parlé étaient positifs.»

PLUS:pc