NOUVELLES

Brésil: les éboueurs continuant leur grève sauvage seront licenciés

04/03/2014 05:14 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Les éboueurs qui poursuivent leur grève sauvage à partir de mardi seront licenciés, a annoncé la compagnie municipale de nettoyage de Rio de Janeiro (Comlurb) dans la nuit de lundi à mardi alors que les déchets s'accumulent en cette fin de Carnaval.

Dans son communiqué, la compagnie s'est dite prête à passer l'éponge pour ceux qui reprendraient le travail mardi.

Elle a également annoncé avoir déjà ouvert une procédure de licenciement pour 300 éboueurs, selon la presse brésilienne.

Les rues du centre-ville de Rio étaient jonchées de détritus ce weekend et lundi, avant une amélioration mardi, même si certaines zones non touristiques restaient très sales.

Dimanche, 85 tonnes de déchets ont été collectées dans les principaux secteurs de passage des "blocs", ces cortèges du Carnaval de rue, selon la Comlurb.

La Comlurb et le syndicat des éboueurs, qui s'était dissocié dès samedi de la manifestation de quelques centaines d'éboueurs dispersés par la police, ont annoncé un accord revalorisant de 9% le salaire des quelque 15.000 employés dans le nettoyage de la ville.

ybl/jeb

PLUS:hp