NOUVELLES

Bahreïn: le gouvernement promet de combattre sans répit "le terrorisme"

04/03/2014 07:47 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Le gouvernement de Bahreïn a affirmé mardi qu'il continuerait à combattre "sans répit le terrorisme" et s'est engagé à éradiquer les organisations "terroristes" au lendemain de la mort de trois policiers, dont un Emirati, dans un attentat.

"Le gouvernement a chargé le ministre de l'Intérieur de continuer la lutte sans répit contre le terrorisme", a annoncé un communiqué au ton extrêmement ferme publié à l'issue d'une réunion extraordinaire du cabinet.

Il a ajouté que le gouvernement "prendra les mesures nécessaires pour éradiquer les organisations terroristes", citant en particulier le Collectif du 14 février, un groupe radical animant des manifestations violentes dans les zones chiites.

Trois policiers, dont un officier émirati de la force commune des pays du Golfe déployée à Bahreïn, avaient été tués lundi par un attentat à la bombe dans un village chiite du royaume où ils dispersaient des "émeutiers", selon les autorités.

C'est la première fois qu'un membre des forces de sécurité d'un autre pays du Golfe est tué à Bahreïn, où des militaires des Etats voisins se sont déployés il y a trois ans pour soutenir la monarchie sunnite face au soulèvement chiite.

Il s'agit de l'attentat le plus grave contre les forces de sécurité à Bahreïn depuis l'écrasement en mars 2011 du soulèvement dans ce petit royaume du Golfe dirigé par une dynastie sunnite, où la majorité de la population est chiite.

L'opposition conduite par la puissante formation chiite Al-Wefaq, a rapidement condamné l'attaque, soulignant la nature "pacifique" de sa contestation contre le régime.

ak-at/faa

PLUS:hp