NOUVELLES

Yémen: frappe de drone sur un véhicule, 2 membres présumés d'Al-Qaïda tués

03/03/2014 02:22 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

Deux membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués lundi par une frappe de drone visant un véhicule dans le sud du Yémen, a annoncé un responsable.

Le drone a mené sa frappe près de la localité de Mayfaa, dans la province de Chabwa, non loin du lieu d'une attaque contre un véhicule de l'armée qui avait fait sept morts et trois blessés parmi les soldats plus tôt dans la journée.

Cette attaque avait été menée par des assaillants à l'aide d'une grenade auto-propulsée contre le véhicule transportant les militaires.

Les Etats-Unis sont le seul pays à disposer de drones dans la région. Ces appareils ont été utilisés de façon particulièrement intense l'année dernière pour soutenir la lutte des autorités yéménites contre Al-Qaïda, tuant des dizaines de personnes soupçonnées d'appartenir au réseau extrémiste.

Le 12 décembre, une attaque de drone a tué des civils dans le centre du Yémen, et suscité de nombreuses condamnations dans le pays mais aussi d'organisations internationales de défense des droits de l'Homme. Human Rights Watch (HRW) avait ainsi exprimé en février sa "vive préoccupation" et appelé le gouvernement américain à enquêter sur la frappe.

Des experts en droits de l'Homme de l'ONU avaient eux aussi fait part "de leur grave préoccupation" au sujet de ces "raids meurtriers de drones, qui auraient été menés par les forces américaines" au Yémen.

Selon l'ONU, l'attaque menée contre deux cortèges nuptiaux avait fait 16 morts et au moins 10 blessés civils.

Suite à cette bavure, le Parlement yéménite a voté une interdiction des attaques de drone, qui ne devrait cependant pas entraver la campagne de raids, les députés ayant des pouvoirs limités.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), considéré par les Etats-Unis comme l'émanation la plus dangereuse du réseau, est particulièrement présent au Yémen.

faw/ak/feb/fcc

PLUS:hp