NOUVELLES

Un responsable ukrainien appelle l'UE à être plus ferme avec la Russie

03/03/2014 10:28 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

L'émissaire du gouvernement ukrainien pour la Crimée a appelé lundi l'Union européenne à adopter "une approche beaucoup plus forte" vis-à-vis de la Russie sur la crise en Ukraine.

"Il faut aller plus loin. La situation exige que l'on sorte des réponses habituelles. Il faut une approche beaucoup plus forte de l'Union européenne", a déclaré Boris Tarasiuk devant la commission des Affaires étrangères du Parlement européen.

Cet ancien ministre ukrainien des Affaires étrangères a déclaré espérer que "l'UE prendra le plus tôt la décision de signer l'accord d'association" avec son pays. "Le gouvernement ukrainien est prêt", a-t-il assuré.

La décision prise en novembre par l'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch de refuser de signer cet accord a précipité la crise politique.

M. Tarasiuk a estimé que des sanctions économiques de l'UE visant des responsables russes impliqués dans l'action engagée en Crimée enverrait un "signal fort" et représenterait "une douche froide" pour Moscou. "Le potentiel des sanctions est important", selon lui.

Il a qualifié d'"agression" l'opération "politico-militaire" lancée en Crimée par des "forces spéciales russes" qui "ont investi des bâtiments publics avant de prendre le contrôle d'installations stratégiques" comme les centres militaires ukrainiens.

"La Russie a saisi un prétexte pour envahir" la Crimée alors que "ses allégations n'étaient absolument pas fondées". "Les autorités ukrainiennes ont fait preuve d'une grande réserve. Il n'y a eu aucun coup de feu, aucune victime" en Crimée, et "personne ne peut dire que les russophones ne sont pas autorisés à parler leur langue", a insisté M. Tarasiuk.

jri/jlb/ml

PLUS:hp