NOUVELLES

Risque de "conflit latent" en Crimée, selon la présidente lituanienne

03/03/2014 09:43 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

L'action de la Russie en Crimée pourrait se transformer en un "conflit latent", a averti lundi la présidente lituanienne Dalia Grybauskaite, faisant allusion aux conflits sécessionnistes restés sans solution politique, notamment dans certains Etats de l'ex-URSS

"Il y a un risque important qu'un nouveau conflit latent n'émerge dans le monde, en Crimée", a déclaré Mme Grybauskaite à la presse à Vilnius.

La crise "peut avoir de graves conséquences pour la sécurité dans toute la région", a-t-elle dit, en estimant que "la question des sanctions (contre la Russie) était prématurée".

L'action de la Russie en 2008 dans deux régions séparatistes de Géorgie, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, a débouché sur ce type de conflit latent.

La Lituanie, qui a assuré en 2013 la présidence tournante de l'Union européenne, a joué un rôle important pour tenter de conclure un accord d'association avec l'Ukraine, que le président Viktor Ianoukovitch avait finalement rejeté au sommet fin novembre à Vilnius.

La Lituanie, comme les deux autres Etats baltes, la Lettonie et l'Estonie, a rompu avec l'Union soviétique en 1991, après cinq décennies de régime communiste, et a rejoint l'Union européenne et l'OTAN en 2004.

vab-mas/ea/mrm/sym

PLUS:hp