NOUVELLES

Qantas: une nouvelle législation pourrait permettre aux étrangers de détenir une plus grande part

03/03/2014 09:23 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

Le gouvernement australien va tenter de modifier la législation qui limite la participation étrangère dans la compagnie aérienne nationale Qantas, a annoncé lundi le Premier ministre Tony Abbott.

Le gouvernement a pris cette décision plutôt que de garantir la dette de la compagnie qui a annoncé la semaine dernière une perte de 235 millions de dollars australiens (210 millions de dollars) au cours des 6 derniers mois de l'année dernière et le licenciement de 5.000 employés.

M. Abbott a affirmé que cette décision, prise après deux heures de discussions, était "la meilleure pour notre nation et la dernière solution pour Qantas".

"Le gouvernement ne propose pas ... d'offrir à Qantas une garantie ou une ligne de crédit" a-t-il dit. "Mais nous cherchons à révoquer l'article 3 des conditions de vente de Qantas".

La compagnie aérienne, qui souffre des prix élevés du carburant et de la concurrence féroce des autres compagnies aériennes subventionnées, a demandé à Canberra de modifier la législation de 1992 qui interdit aux compagnies aériennes étrangères de détenir plus de 35% des parts de Qantas et à tout actionnaire individuel étranger d'en avoir plus de 25%.

Le PDG de Qantas, Alan Joyce, a expliqué que cette situation limitait la capacité de concurrence de Qantas en restreignant son accès aux capitaux.

La compagnie nationale rivale, Virgin Australia, est détenue en majorité par la compagnie étatique Singapore Airlines, Air New Zealand et Etihad.

M. Abbott a affirmé que "Qantas resterait dirigée selon les règles imposées aux investissements étrangers et la loi sur la navigation aérienne qui impose des contraintes aux sociétés internationales basées en Australie".

"Ces sociétés devront de toute façon être à 51% détenues par des Australiens, elles devront aussi avoir leur siège et l'essentiel de leurs activités en Australie", a précisé le Premier ministre australien.

Cependant, la modification de la législation donnera la possibilité aux investisseurs étrangers de prendre une part plus grande dans la filiale de Qantas qui dessert les lignes intérieures.

"De toute évidence, avec ce que nous proposons, Qantas International pourrait rester totalement une compagnie aérienne australienne, alors que la filiale qui dessert les destinations à l'intérieur de l'Australie resterait une compagnie substantiellement australienne".

Cette nouvelle législation pourrait être adoptée cette semaine, a ajouté M. Abbott.

Cependant, le gouvernement conservateur pourrait rencontrer des difficultés face au Sénat où les travaillistes et les verts pourraient s'opposer à cette nouvelle législation.

mfc/sm/pb/az/eb

QANTAS AIRWAYS

AIR NEW ZEALAND

PLUS:hp