NOUVELLES

Mugabe soutient le durcissement de la loi antigais ougandaise

03/03/2014 05:12 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, va à l'encontre des pressions internationales et soutient la loi antigais signée la semaine dernière par le président ougandais, Yoweri Museveni.

Cette loi controversée fait de l'homosexualité un crime passible de la prison.

« Le droit de l'homme qu'on a en tant qu'homme est celui d'épouser une femme, pas un homme, nous refusons ça », a-t-il fait valoir.

Ce n'est pas la première fois que le président Mugabe se positionne contre les gais et lesbiennes. Il a toutefois ajouté lundi la menace aux insultes.

« Je crois comprendre que nous avons une association d'homosexuels dans notre pays, je ne le savais pas jusqu'à ce qu'on me l'apprenne avant-hier. On va vérifier qui en fait partie », a-t-il mentionné. 

L'une des principales associations de gais et lesbiennes du Zimbabwe, le GALZ, s'est déjà fait perquisitionner ses bureaux. Une poursuite entamée par les autorités zimbabwéennes vient d'ailleurs d'être abandonnée.

Le GALZ était accusé de ne pas respecter l'obligation de s'enregistrer comme association.

PLUS:rc