NOUVELLES

Michelin mettra 500 travailleurs à pied en Nouvelle-Écosse

03/03/2014 12:15 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT
PC

PICTOU, N.-É. - Michelin Canada réduira sa capacité de production de pneus de tourisme de petite taille à son usine canadienne la plus ancienne, assénant un dur coup à l'économie du nord de la Nouvelle-Écosse.

La compagnie a affirmé lundi que sa décision, qui signifiera la mise à pied d'environ la moitié de ses 1000 employés à son usine de Granton, a été prise en raison du recul persistant de la demande pour ce type de pneus en Amérique du Nord, et des possibilités limitées de cette usine.

«Les gens sont sous le choc, a dit le directeur adjoint de la municipalité de Pictou County, Andy Thompson. Ces emplois ne se remplacent pas si aisément.»

Le président de Michelin en Amérique du Nord, Grant Ferguson, a affirmé que l'entreprise offrira la possibilité de transferts dans l'une des deux autres usines de Michelin en Nouvelle-Écosse. M. Ferguson a dit croire qu'entre 100 et 200 employés décideront de se prévaloir de cette offre.

Michelin offre aussi des indemnités de départ et des incitatifs à la retraite pour les employés qui ne seront pas intéressés à occuper des postes dans les autres usines, situées à plus de 200 kilomètres de là, à Bridgewater et à Waterville. Selon l'entreprise, la décision n’affectera pas ces deux autres usines de pneumatiques canadiennes.

«Michelin a une longue histoire de production à Pictou County, et nous avons profondément à coeur le bien-être de notre main-d'oeuvre et de la communauté», a soutenu M. Ferguson.

L'entreprise a fait valoir que la demande sur le marché des pneus de 14 à 16 pouces produits à l'usine de Granton rétrécit, et que la refonte des activités vieilles de 43 ans n'en vaut pas la peine.

Effectif réduit de moitié

Les 200 premiers travailleurs affectés à Pictou County seront mis à pied le 30 juin prochain lors de la fermeture d'une ligne de production. Un an plus tard, 300 autres employés perdront leur emploi en raison d'une réduction de la production dans l'usine.

Ainsi, le 1er juillet 2015, l'usine de Pictou County ne comptera plus que 500 employés, contre un millier actuellement.

Michelin a soutenu que l'usine demeurera en production, notamment pour des pneus de voiture hautes performances et des membranes pour pneus. Un investissement de 10 millions $ y sera aussi réalisé pour améliorer les installations de mélange de caoutchouc, a mentionné M. Ferguson.

Il a affirmé que Michelin créera également un fonds de développement pour offrir des prêts à taux réduits pour les employés qui souhaitent lancer leur propre compagnie.

Le directeur adjoint de la municipalité a dit qu'il reste à voir comment Pictou County, une région surtout rurale, peut maintenir son économie, mais a dit croire que plusieurs anciens employés demeureront dans la région et tenteront de démarrer de nouvelles entreprises. M. Thompson a ajouté que la municipalité s'inquiète de la perte possible d'une partie importante de ses sources de taxes foncières et commerciales.

Le premier ministre Stephen McNeil a salué l'offre par la compagnie d'options de rechange aux travailleurs, ajoutant que le gouvernement continuera d'évaluer les manières d'encourager Michelin à trouver d'autres usages pour les parties abandonnées de l'usine de Granton.