NOUVELLES

Michelin abolit 500 emplois en Nouvelle-Écosse

03/03/2014 11:25 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

L'entreprise Michelin Canada annonce une réduction de sa production de pneus en Nouvelle-Écosse qui entraînera l'abolition d'environ 500 emplois d'ici juillet 2015.

Les licenciements auront lieu dans l'usine de Granton, dans le comté de Pictou, qui produit des pneus pour voitures et camionnettes.

L'entreprise explique que le marché évolue vers des pneus de plus grande taille, et que les investissements nécessaires à l'usine pour l'adapter à cette production ne seraient pas rentables. L'usine est âgée de 43 ans.

De passage à Granton, le président de Michelin Canada, Grant Ferguson, a invoqué une baisse de ventes. « Aujourd'hui, on n'a plus de marché pour les pneus 15 pouces en Amérique du Nord. C'est un marché très petit », a-t-il expliqué.

Les licenciements auront lieu en deux vagues. Premièrement, 200 emplois seront éliminés lors de la fermeture d'une chaine de production de pneus d'ici le 30 juin prochain. La production de l'usine sera à nouveau réduite d'ici juillet 2015, ce qui entraînera la perte d'environ 300 emplois.

L'entreprise affirme que tous les employés touchés par ces mesures se verront offrir des occasions d'emplois dans ses autres installations en Nouvelle-Écosse, à Bridgewater et à Waterville.

La région de Pictou sous le choc

« C'est très triste », affirme Glen MacDonald, un employé de Michelin. Les travailleurs ne savaient pas que les choses allaient aussi mal.

« Tout le monde connaît quelqu'un qui travaille chez Michelin. Ça fait rouler l'économie », affirme un autre employé, Paul Knight.

Barrie MacMillan, maire de New Glasgow, estime que ces 500 emplois seront difficiles à remplacer.

La députée provinciale de Pictou Ouest, Karla MacFarlane, craint que plusieurs familles quittent la région, faute d'emplois.

PLUS:rc