NOUVELLES

Le représentant du médiateur de l'ONU en Syrie veut quitter son poste

03/03/2014 04:44 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

Le chef du bureau du médiateur international en Syrie Lakhdar Brahimi, Mokhtar Lamani veut quitter son poste, a-t-on appris lundi auprès d'un porte-parole de l'ONU.

M. Lamani, qui dirige le bureau de Lakhdar Brahimi à Damas, "a présenté une demande à l'ONU pour être dispensé de sa tâche, mais il n'a pas présenté officiellement sa démission", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'ONU dans la capitale syrienne, Khaled al-Masri.

Aucune information n'a été donnée sur les raisons de la décision de M. Lamani qui avait été nommé à son poste à Damas en septembre 2012.

Il avait confié à ses amis sa déception devant l'échec de la conférence de paix à Genève entre le régime et l'opposition estimant qu'elle survenait trop tôt sans suffisamment de préparation et une réelle volonté des deux parties de négocier.

Mokhtar Lamani était celui qui connaissait le mieux et de l'intérieur le conflit en Syrie car il ne cessait d'aller voir les parties en conflit, passant des zones sous contrôle du régime à celles aux mains de la rébellion.

M. Brahimi a pris début septembre 2012 le relais de Kofi Annan, comme émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie.

D'origine marocaine et parlant parfaitement l'arabe, doté d'une capacité d'écoute et affichant aussi franchement ses opinions à ses interlocuteurs, M. Lamani a occupé une série de postes diplomatiques notamment comme représentant de l'Organisation de la conférence islamique auprès de l'ONU (1998 à 2002) et comme émissaire de la Ligue arabe en Irak (2006-2007), poste dont il avait aussi démissionné avec fracas estimant qu'il ne pouvait pas accomplir sa mission.

rm/sk/hj

PLUS:hp