NOUVELLES

Français tué en Libye: le personnel de la compagnie évacué

03/03/2014 10:11 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

La compagnie française Ideal Medical Products Engineering (IMPE) chargée de travaux d'extension dans un hôpital de Benghazi a évacué son personnel de Libye, après la mort dimanche d'un de ses employés, tué par balle dans cette ville de l'est libyen.

Le Centre médical de Benghazi où opérait IMPE, a annoncé lundi le départ de tous les employés expatriés de la compagnie présente sur ce site depuis 2009, sans en préciser le nombre.

Une source diplomatique à Benghazi, a précisé à l'AFP qu'IMPE avait évacué dimanche soir une dizaine d'expatriés, dont deux Français, des Tunisiens et des Néerlandais.

Selon le Centre médical de Benghazi, IMPE, une compagnie spécialisée dans la réalisation des projets hospitaliers, était sur le point d'achever la phase 2 de son chantier à Benghazi qui comprend l'ajout de 300 lits et l'installation d'équipements.

La première phase du projet avait été financée par l'Agence française de développement suite à une convention franco-libyenne signée en 2008, précise la compagnie sur son site internet.

L'ex-consul honoraire de France à Benghazi, Jean Dufriche, qui avait quitté le pays après avoir échappé à une tentative d'assassinat en juillet 2013, était depuis plusieurs années à la tête de la mission de coopération dans cet hôpital.

Dans un communiqué envoyé à l'AFP, IMPE a condamné l'assassinat dimanche d'un de ses employés, Patrice Réal: "Nous condamnons avec la plus grande fermeté cet acte barbare".

"Patrice était un professionnel de la sécurité, il avait mené de nombreuses missions en Libye, y compris pendant les périodes les plus sombres de la guerre civile", a précisé la société ajoutant qu'il "était très estimé par l'ensemble des employés" qui ont pu "apprécier son professionnalisme et sa gentillesse".

La plupart des compagnies étrangères et les représentations diplomatiques occidentales ont quitté la ville de Benghazi, théâtre de violences quotidiennes en particulier contre les occidentaux et les services de sécurité.

bra-ila/feb

PLUS:hp