NOUVELLES

Arabie: mort d'un immigrant illégal dans un centre de rétention

03/03/2014 05:05 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

Un immigrant a été tué et neuf autres blessés lors d'une intervention de la police pour mettre fin à des troubles dans un centre de rétention d'étrangers en situation illégale dans l'ouest de l'Arabie saoudite, a annoncé lundi la police.

L'incident a eu lieu au centre Al-Shamissi, près de La Mecque, où des migrants de différentes nationalités, en instance d'expulsion, ont "tenté de fomenter des troubles", a précisé à l'AFP le porte-parole de la police, le commandant Atti al-Qurachi, sans préciser la nationalité des victimes.

La police a dû intervenir "et il en a résulté un mort et neuf blessés parmi les (immigrants) illégaux en raison d'une bousculade", a-t-il ajouté sans donner plus de détails sur le nombre de personnes placées dans le centre ou l'avancement des procédures de leur expulsion du royaume.

A la mi-février, un migrant africain avait été tué dans la région de Jeddah (ouest) lors de heurts qui avaient éclaté lorsque la police avait procédé à un contrôle d'identité d'Africains en situation irrégulière, selon la police.

Les autorités saoudiennes poursuivent depuis fin 2013 une campagne d'expulsions contre les immigrés illégaux, entachée de heurts parfois mortels.

Lancée début novembre après l'expiration d'un délai de sept mois donné aux immigrés pour régulariser leur situation ou quitter le pays, la campagne a provoqué des tensions entre les forces de sécurité et la communauté des immigrants illégaux.

Elle a été ponctuée de nombreux troubles, en particulier des affrontements entre forces de l'ordre et civils saoudiens d'une part et des immigrés clandestins de l'autre, qui avaient coûté la vie à quatre personnes --deux Saoudiens, un Soudanais et un autre étranger-- selon un bilan officiel.

L'ambassade d'Ethiopie à Ryad a également affirmé que trois de ses ressortissants avaient été tués dans des violences ayant éclaté en particulier à Manfouha, un quartier pauvre du sud de Ryad, à forte concentration d'expatriés africains.

Au total, 307.000 migrants en situation irrégulière ont été expulsés du royaume depuis le début de la campagne, selon les autorités saoudiennes.

aa/tm/faa

PLUS:hp