NOUVELLES

Agression sexuelle alléguée: l'Université d'Ottawa suspend son programme hockey

03/03/2014 04:27 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

OTTAWA - L'Université d'Ottawa a suspendu son programme de hockey masculin, lundi, en raison d'allégations selon lesquelles plusieurs joueurs auraient été impliqués dans une agression sexuelle à Thunder Bay, en Ontario.

L'agression sexuelle alléguée serait survenue au cours de la fin de semaine du 1er février, alors que l'équipe de hockey d'Ottawa se trouvait à Thunder Bay pour deux matchs disputés contre l'équipe de l'Université Lakehead.

La section des enquêtes criminelles de la police de Thunder Bay, qui dirige l'enquête avec l'aide de la police d'Ottawa, a indiqué qu'elle en était aux «étapes préliminaires».

La police n'a pas voulu donner d'autres détails sur l'agression alléguée.

L'Université d'Ottawa a décidé de suspendre l'équipe de hockey après avoir reçu de l'information d'un tiers, le 24 février, à propos d'un incident ayant impliqué des membres de la formation, a expliqué lundi le porte-parole de l'institution, Patrick Charette.

Un communiqué mentionne que ces renseignements incluent des allégations d'inconduite grave. M. Charette a affirmé que la direction prend «très au sérieux» ces allégations.

L'université a joint la police le lendemain, et a ouvert sa propre enquête à l'interne, se disant «profondément préoccupée» du fait qu'il aura fallu environ trois semaines avant que la haute direction soit informée de l'incident allégué — et par une tierce partie, de surcroît.

«Ces éléments feront partie des questions abordées au cours de l’examen interne», a-t-on précisé.

«L’Université a des attentes élevées envers tous ses étudiants et employés. L’inconduite présumée ne correspond aucunement aux valeurs qui sous-tendent la pratique des sports et la vie étudiante à l’Université», a ajouté la haute direction.

Compte tenu de l’examen interne et «des lois sur la protection de la vie privée», l’Université a dit qu'elle ne divulguera aucune autre information sur ce dossier.

«Il s'agit de notre principale priorité, a fait valoir M. Charette. Tel qu'il a été indiqué, nous amorçons un examen interne qui s'attardera à toutes ces questions.»

L'équipe de hockey masculin a joué pour la dernière fois à Thunder Bay les 31 janvier et 1er février, remportant les deux parties. L'entraîneur-chef Réal Paiement, qui était derrière le banc pour ces deux matchs, est actuellement «en congé».

L'Université d'Ottawa est aussi aux prises avec le dossier d'une étudiante ayant dénoncé des propos sexuellement explicites à son endroit formulés par cinq étudiants masculins. Quatre des cinq étudiants concernés, qui avaient menacé de la poursuivre en invoquant la nature privée de leurs échanges sur Facebook, ont depuis retiré cette menace.

L'étudiante a dit vouloir éveiller les consciences sur ce qu'elle appelle une «culture du viol» sur les campus d'universités canadiennes.

PLUS:pc