DIVERTISSEMENT

Rendez-vous de la Francophonie : cinq questions à Damien Robitaille

02/03/2014 09:14 EST
Jocelyn Michel

Le chanteur Damien Robitaille met sa bonne humeur communicative au service des Rendez-vous de la Francophonie (RVF) et invite petits et grands à s’amuser dans l’une des 1500 activités qui se tiendront partout au pays, du 7 au 23 mars prochain. Spectacles, théâtre, poésie, cinéma, réunions gastronomiques, conférences, concours et tutti quanti : toutes les attractions seront prétextes à célébrer les beautés de la langue française. Le dynamique porte-parole nous parle de l’événement en cinq questions.

Damien, pourquoi as-tu accepté de représenter les Rendez-vous de la Francophonie?

«En tant que chanteur franco-ontarien, je me suis toujours donné le mandat de promouvoir la culture canadienne-française et de créer un pont entre toutes les communautés. Il était tout à fait naturel pour moi de me joindre aux Rendez-vous de la Francophonie.»

L’événement se déroule cette année sous la thématique «La joie de vivre d’hier à demain». Qu’est-ce que ce thème signifie pour toi?

«Quand je pense à la joie de vivre, je pense au bonheur, à l’amour de la vie et à l’amour de son prochain. Je pense à une porte ouverte, une maison bien chaude, de la musique, de la danse, des éclats de rire. Quand je pense à la joie de vivre, je pense à la culture canadienne-française.»

Quelles activités de la programmation des RVF ne souhaites-tu absolument pas manquer?

«Le spectacle du groupe Le Vent du Nord, à Saint-Albert, en Alberta, le 12 mars; l’atelier French cuisine : délices végétariens, à Winnipeg, au Manitoba, le 21 mars; le spectacle d’Andrea Lindsay et Luc De Larochellière, à Penetanguishene, en Ontario, le 21 mars; la Francofête, à Gaspé, du 10 au 23 mars; le tournoi de curling à Régina, en Saskatchewan, le 8 mars et, finalement, la formation de violon et conférence sur la musique traditionnelle au Centre Goéland de l’Île-du-Prince-Édouard, le 15 mars.»

Tu es auteur-compositeur-interprète. Tu gagnes ta vie avec les mots. De quelle autre façon prends-tu soin de ta langue? Es-tu pointilleux sur le sujet? Le fait de bien parler français est-il une valeur primordiale à tes yeux?

«Je prends soin de ma langue en me baignant dans les arts francophones et en participant à des activités qui se déroulent en français. J’admire les gens qui ont un grand vocabulaire en français, et j’essaie toujours de m’améliorer, mais le fait d’avoir un français parfait n’est pas une valeur primordiale à mes yeux. À force de trop corriger les gens avec leurs fautes de français, on risque de leur donner le goût d’arrêter de parler. Je ne crois pas qu’il y ait une «bonne» façon de parler en français. On est un grand pays avec plusieurs accents et beaucoup d’expressions; c’est ce qui rend notre culture canadienne française si riche.»

Quels sont les projets qui t’occupent en ce moment?

«Le film Un rêve américain, dans lequel je joue, vient de sortir, et sera présenté au Cinéma Beaubien, à Montréal, dès le 2 mai. Je poursuis ma tournée Omniprésent jusqu’à l’automne, et un autre spectacle solo suivra ensuite. On peut consulter mon site web (www.damienrobitaille.com) pour connaître toutes les dates.»

Pour tout savoir sur les Rendez-vous de la Francophonie, on se rend au www.rvf.ca.