NOUVELLES

Mondiaux-2014 - 5e journée: déclarations

02/03/2014 06:32 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

François Pervis (FRA), vainqueur de la vitesse: "Je n'ai pas perdu un sprint, ça m'est déjà arrivé mais c'était sur un Championnat de France. Là, on est sur des Championnats du monde. Aujourd'hui je ne pensais vraiment pas avoir d'aussi bonnes jambes. Quand je me suis levé, j'étais courbaturé mais sur le home-trainer je ne sentais plus mes jambes. Après, c'est la tête qui prend le dessus. Dans la finale, Bötticher a essayé de jouer avec mes nerfs mais ça n'a pas marché. Il m'a collé à la balustrade avant le lancement, ça ne m'a vraiment rien fait, justement il ne faut pas me le faire, ça m'énerve encore plus et un sprinteur énervé trouve des watts qu'il n'aurait jamais trouvé sans cela. J'ai toujours été sûr de moi, je me sentais fort. C'est la première fois qu'un coureur gagne les trois titres individuels du sprint. Je rentre dans la légende de mon sport, c'est super."

jm/chc

PLUS:hp