NOUVELLES

Manifestation à Moscou en faveur du déploiement russe en Crimée

02/03/2014 05:28 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

Des milliers de personnes ont marché dans Moscou, dimanche, en appui à la décision du gouvernement russe de déployer ses forces armées en Ukraine, alors que pendant ce temps, des dizaines de personnes se faisaient arrêter lors d'une manifestation contre l'invasion du pays.

Au moins 10 000 personnes se sont rassemblées dans le coeur de Moscou pour appuyer la décision de Vladimir Poutine d'intervenir dans le pays voisin. Les participants à la manifestation tenaient des drapeaux russes et plusieurs arboraient le costume militaire soviétique.

Des slogans contre le nazisme et le fascisme ont été scandés, faisant référence à l'intervention russe pour repousser les forces d'Hitler de l'Ukraine lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Près de la Place Rouge, l'ambiance était d'un tout autre ordre. Une manifestation contre la décision du gouvernement d'intervenir en Ukraine a été interrompue par de nombreux policiers. Plusieurs véhicules de police ont été aperçus remplis de manifestants arrêtés et quittant les lieux.

La télévision d'État russe a fait la promotion, toute la fin de semaine, d'une intervention militaire russe en Ukraine. Elle a notamment montré des images d'autobus remplis de réfugiés qui, disait-on, fuyaient le territoire ukrainien.

La station Russia Today a affirmé que 675 000 personnes avaient ainsi quitté l'Ukraine, un pays qui compte 46 millions de personnes, au cours des derniers jours.

Les nouveaux dirigeants ukrainiens sont décrits par la télévision d'État comme des « criminels fascistes », qui ont pris le contrôle du pays après le départ forcé du président Viktor Ianoukovitch, reconnu comme étant proche du gouvernement russe.

La Russie a rejeté les appels au calme et à la discussion lancés samedi par les pays occidentaux et les Nations unies. Les Russes ont plutôt pris position en Crimée, péninsule stratégique de la mer Noire, où ils possèdent une importante base navale.

Dimanche matin, des véhicules blindés et des dizaines de soldats russes ont entouré la base d'infanterie ukrainienne de Privolnoye, en Crimée, selon l'Associated Press.

PLUS:rc